A la fois novatrice et présentant de nombreux avantages, le chemisage canalisation Seine-et-Marne est une technique qui a le vent en poupe, et ce aussi bien auprès des particuliers que des entreprises. En effet, ce procédé de réparation des conduites détériorée est une solution qui permet d’éviter l’excavation des canalisations et d’importants travaux.

Qu’est-ce que le chemisage de canalisations ?

Réparer des conduites abimées directement à l’intérieur nécessite l’utilisation de résine et fait appel à la polymérisation.

Chemisage canalisation Seine-et-Marne
Illustration du chemisage d’une canalisation

Même si rien n’est apparent en surface, il n’en demeure pas moins que nos canalisations peuvent être endommagées de différentes façons. Il peut s’agir de fissures survenant à cause des racines d’un arbre, de l’usure occasionnée par l’écoulement de l’eau, d’un tassement du terrain, d’un dégât faisant suite à des travaux, si elles sont constituées de plomb, si elles contiennent des particules d’amiante, etc…

Chemisage conduite Seine-et-Marne
Schéma d’un chemisage de conduite

Sans incidence sur l’environnement, car invisible en surface, le procédé du chemisage de canalisations en Seine-et-Marne est principalement appliqué dans le cas de conduites dont le diamètre est inférieur à 1 250 mm. Le principe du chemisage consiste à introduire une enveloppe flexible et facilement manipulable qui a préalablement été enduite d’une résine ayant la propriété de durcir. L’insertion de cette enveloppe se plaque aux parois de la canalisation. Assurant ainsi une parfaite étanchéité, l’enveloppe rigidifiée remplace la conduite défectueuse. Dans le cas d’une canalisation contenant du plomb, ce chemisage évite tout contact entre l’eau et le plomb.

Quels sont les avantages du chemisage ?

Nombreux sont les avantages qui découlent du chemisage de canalisations :

  • Une intervention rapide du fait de meilleures conditions de mise en exécution de la réparation.
  • Une réparation qui se veut solide, fiable et pérenne.
  • La réduction du diamètre de la canalisation demeure minime.
  • Un faible impact sur l’environnement.
  • Une réparation nettement moins onéreuse que l’excavation des canalisations.

Les étapes d’un chemisage

Tout d’abord, il est indispensable de détourner les effluents avant de procéder au curage de la conduite.

Inspection televisee dans une canalisation
Inspection vidéo dans une canalisation

Par la suite, une inspection televisee canalisation s’impose afin de s’assurer de l’état général et de déterminer exactement la nature du problème. Un robot multifonctions est en charge de réaliser les travaux préparatoires au chemisage.

Chemisage canalisation 77
Vue en coupe d’un chemisage

Insertion de la gaine dans la canalisation, celle-ci peut être constituée de feutre ou de fibre de verre. Ensuite, celle-ci est tractée à l’intérieur.
Quant à la polymérisation de la résine, cette dernière requiert un apport énergétique calorifique. Pour ce faire, il convient d’opter un des procédés suivants : vapeur, eau chauffée à haute température, ultra-violets ou résistance électrique.

Sitôt la résine polymérisée, l’opérateur procède à une nouvelle inspection vidéo de la canalisation. Dès que la canalisation est conforme, l’eau peut alors être ré-ouverte.

Le chemisage par UV

Cette opération est une technique de réhabilitation qui prend tout son sens dans le contexte d’une intervention en réseau humide. Le chemisage par ultra violet est une technologie sûre et efficace.

Avant toute chose, l’opérateur détourne les effluents puis effectue un nettoyage à haute pression de la canalisation à l’aide de son camion hydrocureur. Sitôt fait, celui-ci introduit une caméra endoscopique pour une inspection vidéo de la canalisation.

Ce procédé se singularise par le déploiement par effet de traction d’une gaine à l’intérieur de la conduite défaillante. Cette dernière est insérée par un regard de visite. A base de fibres de verre, la gaine est alors imprégnée d’une résine de polyester ayant la particularité d’être polymérisable lorsqu’elle est soumise à des rayons UV. Sous l’effet d’une pression de plus en plus importante, la gaine épouse les formes de la conduite. Suite à cela, des lampes UV sont introduites à l’intérieur de la gaine. Le train de lampes à ultra-violet est alors tracté à une vitesse bien précise afin de soumettre les parois à l’effet des rayons UV.

A l’issue, une nouvelle inspection vidéo de la canalisation est effectuée.